Jazz Station

Centre Vivant du Jazz à Bruxelles

  • thumbnail

    Un cadeau tout trouvé !

    En panne d’idée cadeaux ?
    Il est désormais possible d’offrir un bon cadeau pour un ou plusieurs concerts à la Jazz Station !
    Les bons sont à acheter et venir chercher sur place (en cash uniquement).

  • thumbnail

    Exposition : "Jazzmen" Pastel et Fusain de Yves Druart

    Yves Druart, 39 ans, photographe et libraire depuis 15 ans, a d’abord été formé en Arts graphiques à Bruxelles et parallèlement à l’Académie des Arts d’Uccle en Dessin.
    La découverte du jazz fut très récente pour lui et sa musique opérant comme une (...)

  • thumbnail

    Cours d’Histoire du Jazz

    6€ le cours / 30€ les 6 cours

edito

Avril

Le Jazz est-il vraiment une « musique de vieux » ?
Certainement pas. À en voir l’incroyable scène belge, le nombre de lieux, d’écoles, d’étudiants qui apprennent et jouent cette musique, le jazz sait sans conteste se renouveler et toucher les nouvelles générations. De part sa diversité, mais aussi son essence même : la liberté et l’énergie dégagées par l’improvisation, le plaisir de se retrouver pour jammer, la possibilité d’aussi bien jouer sur de grosses scènes qu’au fond d’un bar cosy. Autant d’atouts qui font de cette musique une attraction. Les médias ne s’y trompent pas. Le jazz est même qualifié de « hype » aujourd’hui. Un comble… presque ! Attention, toutefois, au revers de la médaille. Et il a un nom, particulièrement disgracieux : le jeunisme. Culture de l’instant, formatage, réduction de la pensée à 140 caractères.
Ce serait une terrible erreur de penser que seuls les jeunes peuvent apporter de la nouveauté, de la fraicheur et du dynamisme. En musique bien sûr, mais d’autant plus en jazz ! Il n’y a qu’à jeter un œil à notre mois d’avril. Nic Thys, Ewout Pierreux et Nathalie Loriers sont tous trois d’incroyables musiciens, et savent à chaque projet apporter leur expérience au service du renouvellement. Mais nous essayons aussi chaque saison de découvrir de nouveaux talents, qui nous touchent et auxquels nous souhaitons communiquer notre soutien et notre confiance.
Il est important d’affirmer sa confiance en la jeunesse. Et par ce biais, de lui donner réciproquement confiance. Donner confiance à un jeune musicien, ce n’est certainement pas le programmer parce qu’il est jeune. C’est savoir juger s’il est prêt, si elle est prête, à fouler notre scène et entrer dans notre très subjective ligne de programmation. Si ce n’est pas encore le cas, savoir le lui expliquer, toujours avec bienveillance. Au-delà de nos nombreux concerts, la Jazz Station reste un laboratoire, et exprime du mieux qu’elle peut son indéfectible soutien envers la jeune scène du jazz. Répétitions gratuites, résidences, enregistrements, jam sessions, examens du CRB, soirées des Académies, cours de chant et d’Histoire du Jazz : autant de clés pour continuer à s’épanouir et évoluer.
Le mois d’avril sera donc le point de départ d’une attention particulière portée à quelques jeunes artistes : le néerlandais Floris Kappeyne (piano) en avril, puis Matteo Di Leonardo (guitare) en mai, et enfin Rebekka Van Bockstal (guitare) et Federico Stocchi (contrebasse) en juin.
Venez les découvrir et partager notre enthousiasme !

à l’écoute en ce moment